Sardegna Rally Race 2013 - Cross Country Rally World Championship - Press Release 1giu13 - race-deZert.com

Sardegna Rally Race 2013 – Cross Country Rally World Championship – Press Release 1giu13

Sardegna Rally Race 2013

– Marc Coma won the first two Selective Sectors and attacks the leadership

– Cyril “Blue Motion” Despres already comfortable with his new bike

SRR13_D1_010613_00003-697

San Teodoro, June 1, 2013. And suddenly everything becomes deadly serious. The two previous days spent “loosely” between technical and administrative checks, the Prologue that is an infinitesimal part of the whole effort, in short, it was almost like a vacation. Then suddenly the 74 competitors found themselves located in a 367 km long day, with two selective sections not so long, but difficult, complicated. It was cold, at least in the morning when the first stage took its start from Alghero’s seafront, and in the middle of the day the Riders had to meet also the fog. Finally, there is now the sun in Arborea, who seems to have taken over, and it is clear that things can be owned in a different manner.

The first SS kicks off not far from Ozieri. 60 kilometers. It’s now time to immerse in the Sardegna Rally Race, the real one! Is Marc Coma who takes the initiative. The Spanish has decided to attack immediately the Rally, and won the first special test in front of Paolo Ceci and Ruben Faria. The gaps are minimal, fifteen and thirty seconds. Cyril Despres was fourth, and behind the French are Mauro Uslenghi and Alessandro Botturi. The slopes are often covered by vegetation, very lush due to the abundant and incessant rains, and therefore difficult to find. For Alex Zanotti and Andrea Mancini, who open the track, the task is delicate. Italians are not wrong, but they can be traced with relative ease, and that’s the reason because the job of Mark Coma becomes relatively easy.

Four kilometers after the point of Assistance, located at San Leonardo, begins the second special stage of 52 kilometers. Still focused on navigation, the test becomes more technical because of the tracks are increasingly narrow and bumpy. The result, however, does not change, and with a second victory Marc Coma leaves the colleagues in the rear field.

Coma run with the same bike for over a decade, the KTM that Spanish has greatly contributed to the growth. So the feeling is perfect. Should cause a little surprise, then, that Cyril Despres, that’s debuts with his new Yamaha YZF 450, has in fact “held” beyond expectations. Two elements flow into the great result of Despres, fourth and third in the two special tests and now  in the second plece overall, less than a minute behind Coma. The first element is the talent of the French, indisputable, and the second becomes at this moment its great adaptability, in this case to a motorcycle just met. It goes without saying that the Yamaha must already be at a level more than good

This is the life of Champions, the factory riders who have great responsibilities and great privileges, both deserved. Different, and arguably more “hard”, is the life of those pilots who are not (yet) arrived at that level. And that is the terrible life of all. Today we refer to that of Alex Zanotti, first overall in the Open category, whose task prize was to opening the track today. It was tough – admits the strong Pilot San Marino – For most of the morning I was alone, always looking for a track that I could not find in the high grass. I have had many thoughts and once I even took the wrong road. Upon the finish of Arborea I was tired, mentally and physically. But I must say one thing: at one point I came out of the woods and I found myself in front of a verdant plain. It seemed to me to cross an ocean of grass. Magnificent. They are the extraordinary sensations that only a Rally like this can give! ”

 

Sardaigne Rally Race/Jour 2

Une mer verte sous leurs roues !

La première journée du rallye – après la super spéciale  de la veille – est suffisamment révélatrice pour s’y attarder ! En parcourant les résultats, on peut reconnaître que le match est lancé entre les deux références du rallye-raid : Marc Coma, leader du Championnat du Monde FIM et leader de l’épreuve au terme d’une étape que tous qualifient de « difficile » ! Et pour cause, ce ne sont pas des pistes sèches qui se sont déroulées sous leurs roues mais une « mer verte » d’herbes hautes et de végétation inattendue.

Le Sardaigne Rallye a son propre charisme que nul autre rallye-raid ne dispose. Les 74 concurrents – motos et quads – élancés ce matin de Alghero en direction de Arboréa (367 km) ne s’attendaient pas à naviguer au cœur d’une nature aussi épaisse. Ils en ont fait leur menu du jour, en redoublant de vigilance, en restant extrêmement concentré pour éviter de se perdre, voire de chuter. Ce qui guette n’importe lequel d’entre eux car, les petites pierres planquées sont souvent des appâts pour les chutes.

Si dans la première spéciale longue de 60.4 km, difficile certes mais digestible, les concurrents ont été plus que prudents, dans la seconde (52 km) d’autant que le brouillard et pour certains la pluie, ont ‘compliqué’ leur avancée vers le point final.

DESPRES A 55 SECONDES DE COMA

Inutile de préciser que les premiers tours de roue de Cyril Despres à bord de la Yamaha YZF450 furent suivis. Le franco-andorran découvre sa machine, se familiarise avec et, l’étudie dans ses moindres détails. Ce qui ne l’a pas empêché au terme de cette journée de venir s’asseoir dans le fauteuil de dauphin installé auprès du leader, Marc Coma. Au guidon de sa KTM familière, l’Espagnol est parti ce matin en 20ème position « un choix stratégique » a-t-il évoqué après sa prestation d’hier à Alghero à l’issue de la super-spéciale.

Ce soir, après le premier round qui en comptera quatre autres, Coma a remporté les des deux secteurs sélectifs. Au général, il précède Despres (4ème et 3ème) pour 55 secondes. Une paille comparativement à ce qui devrait suivre sur les huit spéciales restantes.

« S’acclimater » au Sardaigne Rally le terme utilisé par Antonello Chiara, le Directeur de Bike Villages s’applique parfaitement à cette 6ème édition. S’acclimater essentiellement aux conditions atmosphériques peu habituelles qui règnent sur l’île sarde aussi verte qu’une région montagneuse tant la pluie a changé les décors. S’acclimater aussi au nouveau statut de Despres qui, dans son habit bleu, équipé d’une machine qui lui demande de gommer ses automatismes précédents demandera du temps d’ici le Dakar dans six mois. Pour y parvenir,  des tests intensifs vont être programmés avant de se retrouver l’Amérique du Sud pour tenter d’égaler le nombre de victoires inégalée de Stéphane Peterhansel (6). S’acclimater aussi aux nombreux changements qui interviennent dans la famille des deux roues : chez HRC Honda, Viladoms avec Gas-Gas, Botturi sur Yamaha… Des changements notoires, dans l’optique du prochain Dakar qui déchaîne la catégorie. Une partielle distribution des cartes qui ne perturbe pas Marc Coma dont le visage reste illuminé du sourire qui le caractérise. 

Rallye de Sardaigne à Arborea : Paroles de Pilotes….

Une journée de mise en jambe qui aura marqué la communauté des motards et des quadeurs. Une étape compliquée, difficile qui n’est qu’un aperçu de ce qui les attend sur les quatre autres journées. Si le soleil accompagnait la caravane, ce ne serait que du bonheur !

Marc Coma (leader) : « La journée était une vraie étape de Sardaigne. La seule différence les pistes détrempées… habituellement la chaleur du soleil était des nôtres. C’était difficile, davantage la seconde spéciale que la première ! Ma stratégie de partir 20ème à l’issue de la super-spéciale était pour éviter de prendre les traces des ouvreurs. Je suis resté extrêmement vigilent ce qui ne m’a pas empêché de jardiner quelque peu ! »

Cyril Despres (2ème) : « Quel plaisir de retrouver la moto. J’en ai fait depuis mon retour du Dakar mais pas en compétition.

« Aujourd’hui, la seconde spéciale était différente de ce que nous avions l’habitude d’emprunter, le terrain était détrempé. La navigation toujours aussi pointue ne fait pas de mal pour se positionner sur ce sujet déterminant ! Elle fait d’ailleurs la réputation de cette épreuve que j’affectionne autant.

« Côté machine tout est nouveau pour moi sur cette Yamaha : châssis alu, nouveau moteur, injection, levier d’embrayage… il faut de l’accoutumance pour ôter toutes les anciennes méthodes. Il faudra aussi, avant ma prochaine participation effectuer des tests, c’est important que nous les programmions dès mon retour… »

Alessandro Botturi (3ème) : « J’ai doublé mes deux prédécesseurs dans la première spéciale dans la seconde deux chutes et une place de deuxième à 14 secondes de Coma ! Ma nouvelle moto est bien, un peu lourde à mon goût. »

Jordi Viladoms (9ème) : « La familiarisation avec ma nouvelle moto (Gas-Gas) va s’opérer progressivement. Je me suis élancé en 4ème position, ce ne fut pas facile. J’ai trouvé le terrain compliqué et pour éviter de commettre des erreurs, j’ai roulé calmement. Je monterai de rythme au fil des étapes… »

Paulo Gonçalves (10ème) : « J’ai commis trop d’erreurs durant la journée. La navigation dans le premier secteur était à mon goût plus difficile que dans le second. Sur cette spéciale, j’ai roulé moins vite aussi. J’ai perdu du temps, je vais essayer dès demain d’avancer plus concentré. C’est important aussi de m’adapter dans de bonnes conditions à ma nouvelle Honda. » 

Luca Manca (12ème) : « Je suis bien parti dans le premier tronçon de part ma position, je me suis senti beaucoup moins à l’aise dans le second. »

Helder Rodrigues (14ème) : « Je me suis trompé sur toute la ligne durant cette journée. J’ai apprécié par contre, la nature de la Sardaigne… en me perdant, j’ai pu voir certains contrastes… »

Bruno Da Costa (18ème) : « Une journée à oublier ! J’ai roulé en suivant les traces car mon trip est tombé en panne… Je me rachèterai demain ! »

Alex Zanotti (leader catégorie C5) : « Pas facile de jouer les ouvreurs sur des spéciales aussi compliquées que celles du Sardaigne. Je ne me suis pas trop mal débrouillé et mon bilan est positif. »

Camélia Liparoti (Quad) : « J’ai connu mille ennuis dans la première spéciale…. Tout a été remis dans l’ordre à l’assistance mais la journée ne fut pas facile pour se frayer un chemin dans cette végétation… » 

Pour télécharger photos et logos, visitez http://goo.gl/QrPyY

 

Grazie Mille!

Sardegna Rally Race Press

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *